Un cursus ambitieux pour l’IA et le Data Engineering, qui donne toute sa dimension à la science toute sa place au management, et garde l’Homme au milieu

Comment un programme de grande école peut-il aujourd’hui préparer efficacement des cadres et des ingénieurs à un monde demain dominé par l’Intelligence Artificielle et les Data ? Si l’IA est venue au centre de l’attention des états et des sociétés, c’est en raison de l’explosion récente des volumes des données, associée à des capacités accrues et accélérées de traitement de ces données. La perspective de pluqs en plus réaliste de l’irruption de l’informatique quantique dans les entreprises ne fait que renforcer une tendance que l’on n’arrêtera plus.

La formation devra répondre à 5 questions :

  1. Quelle formation aux techniques de l’IA et du Data Engineering ?

Les techniques autour de l’IA et du Data Engineering se sont multipliées et complexifiées. Qu’il s’agisse d’outils d’automatisation, de stockage ou de modélisation, toutes impliquent une maîtrise de la programmation (au moins Python, C, C++). Il faut apprendre à coder, scripter, manipuler des données. Leur développement implique de connaître les architectures qui les supportent. A cela il faut encore ajouter la bonne connaissance des plateformes de Cloud autant pour le stockage que pour le calcul ou la gestion de clusters.

L’EPITA IA Institut, parce qu’il est issu de l’EPITA, place l’exigence technologique à un haut niveau d’ambition en lui consacrant les 3 premières années de son cursus par une immersion en profondeur.

  1. Quelle formation généraliste et scientifique ?

Celle-ci doit être du même niveau que l’ambition technologique, avec plusieurs possibilités de parcours selon les métiers que l’on veut exercer dans le domaine de l’IA et du data Engineering.

Une réponse scientifique à la hauteur des problématiques soulevées pour les comprendre, anticiper les évolutions, participer activement à ses innovations et ses futurs développements : c’est le niveau école d’ingénieur, avec des parcours différents selon les domaines d’application et les métiers que l’on veut investir.

Une réponse managériale : une fois la maîtrise technologique acquise, apporter une réponse de haut niveau à la prise en mains des leviers pour le développement de l’entreprise, de ses performances, de sa stratégie.

L’EPITA IA Institut propose 3 Parcours pour son 2ème cycle :

  • Le Parcours Management de l’IA et des Data (avec l’ISG)
  • Le Parcours Expertise Approfondie (avec l’EPITA)
  • Le Parcours Ingénieur Pluridisciplinaire (avec l’ESME Sudria)
  1. Quelle formation aux Enjeux économiques et sociaux ?

Les enjeux de l’IA et des Big Data sont multiples :

  • Économiques : les économies qui ne se participeront pas à un haut niveau à cette nouvelle donne seront affaiblies. C’est non seulement là que va se situer le business des prochaines années pour les entreprises, mais c’est aussi un enjeu national pour protéger le développement de notre pays dans son environnement européen.
  • Géopolitiques : plus que jamais la technologie est devenue un outil d’influence. D’où la course initiée entre états pour garder ou prendre des longueurs d’avance partout où ils le peuvent. Nul ne peut se permettre de rester naïf sur les enjeux géopolitiques qui entourent les progrès technologiques, encore plus s’agissant de l’IA et des Data qui ont un pouvoir majeur de contrôle et d’influence.
  • Humains : l’IA et les Data vont concerner tous les étages de notre vie dans les prochaines décennies. On ne peut occulter les problèmes liés à la vie privée, à la sécurité des données, aux rapports entre les citoyens et les états ou les grandes organisations qui possèderont la maîtrise des principaux outils. Outre la prise en compte à tous les niveaux de ces enjeux, l’EPITA IA Institut s’intéresse autant aux Sciences Cognitives pour connaître mécanismes d’acquisition et voies d’influence qu’au droit pour bien intégrer le cadre juridique de l’action avec ses limites.

L’EPITA IA Institut forme ses élèves à la connaissance de ces enjeux et à leur juste prise en compte. Elle intègre une formation à la fois éthique et géo-économique.

  • Quelle préparation à l’international ?

Parce que les marchés sont globaux, parce que la concurrence est mondiale, les cadres et ingénieurs appelés à participer directement à cette aventure devront au minimum parfaitement maîtriser l’anglais, mais aussi savoir pratiquer une 2ème langue, de préférence des pays les plus avancés dans le secteur (Chine et Russie) ou constituant des marchés importants.

L’EPITA IA Institut fait de l’anglais une langue d’enseignement et donne à ses étudiants la possibilité d’aborder activement une seconde langue, chinois et russe inclus.

  • Quelle crédibilité ?

Plus un domaine est complexe, plus les cadres et ingénieurs qui se dirigent vers celui-ci doivent se rendre crédibles vis-à-vis des grandes entreprises et institutions qui peuvent faire appel à leurs compétences.

L’EPITA est une référence dans toutes les entreprises du numérique et de l’informatique. L’école a été une des premières à s’intéresser très activement à l’intelligence artificielle depuis 1992. C’est elle qui donne sa caution par son nom à la nouvelle école. L’histoire de l’ESME, la plus ancienne des écoles d’ingénieurs privées et celle de l’ISG, très marquée par un rapport étroit avec les technologies de l’information achève de constituer un socle de référence particulièrement solide.

C’est pourquoi l’EPITA IA Institut délivre, en plus du titre de l’école soit un titre d’Ingénieur habilité CTI avec l’EPITA ou l’ESME Sudria soit un titre visé avec grade de Master avec l’ISG.