Bienvenue dans le nouveau monde : une école en 6 dimensions.

On ne peut pas créer une école nouvelle dans un secteur en pleine expansion, porteur lui-même de tant d’innovations, sans s’imprégner d’abord de tout ce qui va participer à cette révolution technologique.

Côté innovation pédagogique, l’EPITA IA Institut est plutôt bien né, l’EPITA fut en effet la première école d’informatique à miser sur la nouvelle informatique (client-serveur, micro-informatique, réseaux, IA), la fondatrice de la « piscine » qui rompait avec l’apprentissage besogneux et livresque du code en informatique, la première aussi à donner aux projets un poids prédominant, voire crucial dans la formation de l’ingénieur.

Côté partenaires, l’ESME fut l’une des premières écoles à instaurer la pluridisciplinarité comme fondement d’un cursus « généraliste », ce qui se traduit par l’immersion de ses étudiants très tôt dans le cursus dans la recherche et les différents domaines d’application pour trouver la meilleure voie et le meilleur parcours dans ses études.

L’ISG, quant à elle, a été la première à miser sur la prise en compte de la vie associative dans le cursus pour développer goût du risque, créativité et initiative, la première structure académique à franchir les frontières de la Chine, la première à mettre l’international au cœur de son ADN, la première à faire de l’aptitude à communiquer et convaincre un marqueur du bon manager, la première enfin à comprendre qu’une solide appréhension de la technologie était cruciale pour former les managers de demain.

On retrouvera un peu de tout cela dans l’EPITA IA Institut mais on retrouvera surtout l’esprit d’innovation, avec une volonté : participer, dans le peloton de tête, aux mutations en cours.

La dimension entrepreneuriale

L’IA et le Data Engineering se prêtent à toutes les aventures comme tous les domaines en émergence. Si la recherche demande des équipes nombreuses et de grosses capacités de calcul, la pratique en entreprise et pour l’entreprise est en revanche beaucoup plus accessible. L’EPITA IA Institut inscrira systématiquement un projet de création d’entreprise à son programme de projets en fin de cursus, quel que soit le parcours.

La dimension collaborative

L’IA n’avancera, comme le souligne le rapport de Cédric Villani, que par l’interdisciplinarité. C’est en appliquant les techniques d’IA aux autres disciplines, c’est en nourrissant l’IA des données et des méthodes des autres disciplines que la recherche et l’innovation progresseront. Ces liaisons croisées entre des données d’origine, d’ordre et d’importance très différents impliquent d’une part de grosses capacités de calcul à cause de la démultiplication des interactions, mais aussi de solides algorithmes pour diriger ces interactions.

Au carrefour de 3 écoles, elles-mêmes riches en domaines d’application, l’école aura, avec ses partenaires entreprises de tous horizons, des projets prenant en compte ces différents domaines d’application et champs disciplinaires. Les équipes mixtes issues non seulement de l’EPITA IA Institut, mais aussi de l’EPITA, de l’ESME Sudria et de l’ISG apprendront très tôt cette dimension collaborative.

La dimension internationale

On ne peut pas s’intéresser à une technologie qui envahit le monde sans se donner les moyens de travailler dans n’importe quel pays avec aisance et efficacité. D’où une place importante donnée à l’anglais et l’apprentissage d’une 2ème langue

A l’EPITA IA Institut, l’anglais est langue d’enseignement et de réalisation des projets dès le début du cursus. Avec une « piscine » d’anglais dans le début du cursus (dans la plus pure tradition d’EPITA) pour mettre chacun au niveau nécessaire. Le 2ème semestre de la 3ème Année se déroule par principe à l’étranger (sauf pour ceux qui choisissent le stage en France).

La dimension « maker »

Dans toutes les écoles du Groupe Ionis, la dimension concrète est omniprésente. Plus un domaine est complexe comme l’IA, plus il faut assurer la prise en main réelle des situations, confronter les étudiants à la réalité du terrain et de l’entreprise.

Ce sera d’autant plus nécessaire pour une école formant des «AI & Data Engineers »

Les projets accompagnent les différentes étapes du programme, les stages rythment les années et les 3 derniers semestres se déroulent sur un rythme alterné école-entreprise.

La dimension sociétale et environnementale prise en compte tout au long du cursus

Puisque nous faisons le pari du futur, nous devons tout aussi bien nous soucier de l’avenir des hommes pour leur préparer une société meilleure et moins lourde de conflits entre les pays, les zones d’influence, les acteurs économiques. Nous devons tout autant préserver la planète, ses ressources et aider à lutter contre les évolutions négatives du climat.

Ce qui est un des impératifs de l’EPITA IA Institut est inscrit également dans la mission de l’EPITA et de l’ESME Sudria, toutes deux sociétés à mission au sens de la loi PACTE et donc engagées autour de leur « raison d’être ». C’est une assurance de la prise en compte en profondeur de ces obligations rendues publiques.

La dimension citoyenne

L’EPITA IA Institut aura, pendant la plus grande partie du premier cycle, des opérations citoyennes à mener en lien avec Fondations, collectivités locales (Mairies, Conseils départementaux, Conseils régionaux), organisations gouvernementales (Ministères, départements) ou non (Croix-Rouge, UNESCO…), associations et toute entité ayant pour objet la promotion ou la défense du Bien public. Cela se traduira par des réalisations terrain impliquant l’école, les écoles partenaires ou encore d’autres écoles du groupe Ionis.

Ces actions et projets seront pris en compte dans la notation globale.