L’immersion intelligente pour apprendre, pratiquer et comprendre IA et Data Engineering

Le programme du Cycle Bachelor de l’EPITA IA Institut a pour objectif de procurer à ses étudiants :

*les clés permettant de comprendre le secteur de l’IA,

*les moyens intellectuels permettant d’acquérir le socle de connaissance nécessaire,

*les moyens techniques en permettant la mise en œuvre,

*les moyens moraux permettant de s’assigner des limites, notamment éthiques.

Un programme à 8 dimensions, les 4 premières en définissant le contenu et les 4 suivantes les modalités pédagogiques.

Le contenu

  • L’informatique (notamment la programmation, Python, Scala, R, Java, la connaissance des grandes architectures et des systèmes d’exploitation, les réseaux, les bases de  données MongoDB, Neo4j, Elastic Search, etc…, les langages de requête comme SQL, les réseaux de neurones).
  • L’algorithmique permet de transformer un problème en un ensemble logique  permettant sa résolution par une programmation adéquate
  • Les sciences cognitives permettent de mieux connaître les mécanismes par lesquels notre cerveau reçoit de la connaissance et apprend : mécanique intéressante à comprendre pour être plus proche des futurs utilisateurs, intéressante à copier aussi pour l’organisation des systèmes que l’on met en place.

La famille des outils utilisés tant dans le cadre de l’IA que dans celui du Data Engineering est vaste et parfois plus ancienne qu’on ne le pense.

Dans le Cycle Bachelor, on apprendra d’une part à connaître les principaux et savoir s’en servir, mais on apprendra aussi à en concevoir à les transformer pour des besoins spécifiques, à les intégrer dans des systèmes d’entreprise.

C’est essentiellement à travers les projets que se fera cette prise en mains technologiques.

Un aperçu des technologies qui seront utilisées au service des projets :

  • les technologies Hadoop, Spark ou Kafka pour traiter et manipuler les données,
  • les langages Python, R ou Scala pour écrire scripts et programmes
  • les systèmes d’information d’entreprise comme UNIX ou Linux.
  • Les bases de données qu’on apprend à structurer avec des techniques de  modélisation de données et à exploiter, notamment par la maîtrise de langages de requêtes comme SQL.
  • Le datawarehousing pour stocker et organiser de grandes quantités de données
  • Les principales plateformes et services du Cloud (AWS, MS Azure et Google Cloud)
  • Le Machine Learning qui permet d’apprendre à des machines d’effectuer seules des tâches spécifiques
  • Le Deep Learning va un cran plus loin en entraînant des réseaux de neurones.

IA et Data Engineering participant étroitement au développement des performances de l’entreprise. La plupart des fonctions qui y sont liées nécessitent de connaître l’entreprise, ses produits, sa clientèle, sa stratégie. On ne peut dissocier la dimension business-management de la dimension technologique : tous le postes de surcroit nécessitent de travailler en équipes pluridisciplinaires.

Le programme de l’EPITA IA institut comporte dès son cycle Bachelor la formation Management qui est nécessaire à tout ingénieur comme à tous manager travaillant dans le domaine :

  • Économie générale
  • Économie et organisation d’entreprise
  • Conduite de projet – Méthode Agile
  • Techniques du Marketing – Web marketing
  • Management général de l’entreprise
  • Notions de stratégie d’entreprise
  • Communication traditionnelle et communication digitale
  • Finance
  • Droit des entreprises – Droit des contrats – Droit des données
  • Géopolitique – enjeux du numérique
  • Ressources Humaines

La dimension éthique se retrouve en filigrane dans toutes les matières enseignées et tous les projets participant à la formation. Elle est soutenue :

  • Par un ensemble de cours et d’interventions sensibilisant aux différentes sujets impliqués (impact de l’IA sur la société, protection de la vie privée et des données personnelles, limites du marketing personnalisé et ciblé, cyber harcèlement, cyber sécurité…)
  • Par une formation générale au monde des idées et aux grands courants de pensée, incluant les grandes religions, pour ouvrir l’esprit et développer la notion d’humanisme. Interventions de sociologues, philosophes, anthropologues et lectures dirigées.
  • Par des études de cas et des projets spécifiques montrant comment on peut toucher les consciences et aider à déclencher la réflexion. On ne se bornera pas à l’étude mais on mettra en œuvre des projets où l’étudiant deviendra acteur direct de situations où il appréhendera les problèmes que peut masquer une apparente facilité.

Les modalités pédagogiques

Le monde est devenu global. Encore plus aujourd’hui. Encore plus dans le secteur des technologies. Parler l’anglais est une nécessité, y être à l’aise encore mieux. Maîtriser une 2ème langue est un autre avantage, notamment pour l’intelligence artificielle et le data engineering, où les questions linguistiques et culturelles sont loin d’être neutres.

Raison pour laquelle, le 1er cycle commence par une « piscine » d’anglais, soit une immersion de deux semaines 100% anglophones.

Par la suite, les interventions pédagogiques et les projets se font majoritairement en anglais pendant tout le cursus.

Les secondes langues proposées sont classiquement l’allemand et l’espagnol, mais aussi le chinois et le russe.

Le 2ème semestre de la 3ème année se déroule dans une des universités partenaires du groupe.

Les étudiants qui le souhaitent pourront participer à une ou plusieurs « learning expeditions » en partage avec des étudiants d’autres écoles du groupe ou des participants des Executive Mba du groupe.

La pédagogie de l’EPITA IA Institut est du même type que celle instaurée dans les grandes écoles du groupe et qui, parmi les pionnières, a fait la part belle à l’initiative étudiante, aux méthodes interactives, à la classe inversée et à la pédagogie par projet.

Dès la 1ère Année et tout au long du cursus, les projets s’enchaînent, longs ou courts, en équipes réduites ou en équipes plus nombreuses, sur des sujets déjà abordés ou parfaitement inconnus. Cette façon de conduire la pédagogie, inspirée des méthodes les plus actives, a l’avantage de continuer à faire l’objet de nombreuses recherches dans les écoles et les universités au niveau mondial : c’est l’assurance d’une solution de progrès constant et d’innovation.

Les sujets des projets sont en quasi-totalité issus de problématiques réelles d’entreprises ou des clones.

L’entreprise constitue à la fois une perspective (c’est le but à atteindre) et aussi un cadre : ses méthodes, son univers sont toujours à proximité aussi bien dans les approches pédagogiques que dans le cadre.

En fin de 1ère et 2ème Années, un stage de 2 à 4 mois, en fin de 3ème Année un stage optionnel de 6 mois.

Pour ancrer dans l’esprit de nos étudiants les nécessités d’un comportement éthique et la prise en compte de la puissance de l’IA et du Data Engineering, les 2 première années du Cycle Bachelor proposent chacune, en partenariat avec un organisme institutionnel, une ONG, une Fondation ou une association un grand projet sur l’année consacré à une grande cause :

  • Humanitaire
  • Culturelle
  • Artistique
  • Civique
  • Scientifique
  • … Ou tout projet désintéressé qui puisse être mené, abouti ou favorisé par l’IA et/ou le data Engineering

Les étudiants, la direction et les équipes déterminent les sujets et font de leur action un projet vivant, évolutif et placé dans le monde réel.

A la fin du Cycle Bachelor, les étudiants vont, pour leur deuxième Cycle, rejoindre une Grande École d’Ingénieurs (l’EPITA ou l’ESME) ou une Grande École de Management.

Dans les deux cas, ils continueront à suivre un programme spécifique en commun autour de l’IA et du Data Engineering, mais ils auront aussi à partager avec les élèves ingénieurs et les élèves managers de ces écoles le programme spécifique de l’école.

Pour leur permettre d’avoir un niveau scientifique et académique comparable à celui des élèves qui étudieront à leurs côtés dans l’école qu’ils auront choisie, le premier semestre de la 3ème Année sera destiné à compléter les bases scientifiques acquises dans les années précédentes du cursus, par des enseignements plus spécifiques nécessaires à l’entrée dans celui des 3 parcours Grande Ecole choisi.